Voyageurs d’avant, voyageurs de maintenant

L’une de mes passions première est le voyage. La semaine prochaine je vais m’envoler pour trois semaines en Asie (Inde du sud, Singapour, Malaisie) et je compte les jours depuis un petite moment. Cela fait plus de deux ans que je n’ai pas quitté le confort de l’Europe, et j’ai qu’une hâte, c’est d’en sortir !

Je suis une fille qui n’est pas super bien organisée, ou du moins qui n’aime ni prévoir les choses trop à l’avance ni avoir un emploi du temps overbooké. J’ai besoin de spontanéité, de surprises et de périodes non planifiées, car toute attitude contraire m’angoisserait plus qu’autre chose. Je n’ai pas toujours été comme ça, c’est juste l’expérience et le temps qui m’ont appris à lâcher prise sur des événements que je ne peux pas contrôler, et c’est bien pour cela que voyager est l’une de mes activités favorites depuis de nombreuses années.

Cependant, partant toute seule, loin et longtemps il y a un minimum à organiser et en 10 ans, les choses ont déjà tellement changé ! Certes ce n’était pas à l’époque l’aventure comme cela pouvait l’être pour la génération de nos parents ou encore celle d’avant, mais sommes-nous désormais de véritables voyageurs ?

Avant le départ

Ayant passé trois années à étudier le tourisme, son développement, sa marchandisation et son peu de débouchés au niveau du travail et du salaire, j’ai à mon actif quelques connaissances de base qui m’évitent de partir en séjours organisés.

Cependant avant l’apparition d’internet, si les gens souhaitaient voyager, ils devaient soit connaître une personne sur place, soit passer par une agence de voyages qui s’occupait de toute la paperasserie avant départ et assistance pendant le voyage (visa, assurance, vaccins, réservation d’hébergements, de vols de transferts et même de circuit).passeport

Et maintenant ? les agences n’ont pas encore disparu mais tout peut se faire en ligne. Achats de vols et d’assurances, réservations d’hébergements, obtention de visa, renseignement sur les vaccinations ect… Les sites Tripadvisor, Booking.com, Liligo, Trivago et autres sites sont devenus les meilleurs amis des voyageurs. Je suis du coup aussi, la première à les utiliser tout en restant old-school car j’achète toujours un guide (Lonely planet ou Le Routard de préférence). J’ajoute maintenant à cette liste mes nouveaux amis, les blogueurs.

Vols, transferts et hébergements

Avant, la personne désirant voyager se fiait à son imagination à partir des photos sur des brochures et aux conseils de l’agent de voyage. Les choix étaient restreints, mais le service complet car la personne payait le service et c’était le rôle de l’agent de voyage de recommander les dates de départ pour des questions de prix, de météo, de la dangerosité du pays en fonction des recommandations des ambassades, le confort des hôtels ect…Le voyageur se reposait sur lui.

Maintenant, tapez dans GOOGLE le nom d’un hôtel, vous aurez, en plus des photos prises sur tous les angles, des commentaires d’un nombre incalculable de voyageurs. Tapez une destination pour voir les vols, et vous aurez un certains nombres de compagnies aériennes vous offrant les meilleures prix pour la destination, mais pas forcément les meilleures horaires. Et là il faut commencer à faire attention et se poser des questions.recherche google Où se situe l’aéroport du centre-ville ? Combien de temps de transfert ? Combien de temps d’escale et arrive-t-on au milieu de la nuit quand il n’y a plus un taxi à l’horizon (ah les souvenirs…) ? On est en solo face à son ordinateur, et si on se plante, il n’y aura personne d’autre à blâmer que soi-même. Mais c’est aussi cela, la liberté.

Se diriger, se déplacer

Avant quand on partait avec nos parents en vacances, il y avait les cartes routières, maintenant nous avons des GPS dans nos voitures qui nous disent par où passer. Avant lorsqu’on partait loin, on demandait des cartes aux offices de tourisme, dans les hébergements et des directions aux locaux, on communiquait.GPS

Maintenant nous avons tous le nez dans nos téléphones pour nous emmener au super restaurant qui a 5 étoiles sur Tripadvisor. La petite bille bleue qui se déplace sur notre écran est devenue notre boussole. Malheureusement en ne levant pas la tête, on ne prend pas de repères et notre sens de l’orientation s’amenuise vivement. Et si plus de batterie après le dîner ?

Les photos

Avant le voyageur partait avec un appareil photo argentique et quelques pellicules de 24 photos. Grand max il pouvait faire une centaine de photos lors d’un séjour de 3 semaines et ne pourrait voir les photos qu’à son retour après les avoir fait développer. La patience.appareil photo

Maintenant ? Qui a besoin de prendre ce lourd appareil photo même si c’est un Reflex ?Nous avons tous un téléphone (ou presque) qui fait des photos et des milliers qui plus est… Peur de louper quelques chose, vraiment ? On les regarde dix mille fois pendant le séjour, mais après ? Sont-elles développées ou encore montrées à notre retour ?

Voyager est devenu sans aucun doute plus accessible et c’est une activité qui n’est plus réservée seulement aux élites, cela s’appelle les bienfaits de la démocratisation. Mais la profusion d’informations, l’absence de limites dans nos choix, les avancées technologiques nous permettent-ils au final d’apprécier un voyage à sa juste valeur ? S’aventurer hors des sentiers battus, parler et être conseillé par les locaux, ne pas prévoir, se laisser porter, repousser ses limites et tout simplement se DECONNECTER. N’est-ce pas cela véritablement voyager ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s