La trahison

Du plus loin que je me souvienne, la toute première fois où l’on se sent trahi est sûrement le moment où nos parents nous apprennent que le Père Noël n’existe pas. Personnellement je ne me souviens pas particulièrement de ce moment mais la situation dessine bien ce que la trahison peut être. Tromper la suprême confiance que l’enfant ressent envers ses parents.

Wikipedia nous explique que la trahison est le fait d’abandonner, de livrer à ses ennemis ou de tromper la confiance d’un groupe, d’une personne ou de principes.

Dans cette définition, c’est la partie tromper la confiance d’une personne ou de principes qui m’intéresse.

Avez-vous déjà trahi quelqu’un ? Que cela soit un membre de votre famille, un(e) ami(e), un partenaire ? Peut-être pas. En revanche, nous avons tous été un jour trahi.

Alors comment réagit-on à ces moments-là ? Comment faire pour ne pas se trimballer toute notre vie une rancune tenace ou la peur de refaire confiance un jour ? Car à moins d’aller s’isoler pour vivre en hermite nous sommes bien destinés (et pas condamnés) à vivre avec nos semblables.

Une fois la trahison subite, que cela soit un mensonge, une moquerie ou une infidélité, que l’on peut aussi résumer tout simplement par un manque de respect, nous passons par différents stades avant de pouvoir vraiment digérer la situation et passer à autre chose.

La colère

Réaction primaire qui, quand on a eu une grande confiance en la personne, est ce qui ressort de nous en premier. On se met en colère, car ce n’est pas juste, on ne comprend pas pourquoi telle personne a réagi de la sorte alors que tout ce que nous faisions était juste, bienveillant, en accord avec nos valeurs. Certains auront la boule au ventre, certains ne feront qu’en parler pendant des jours à chaque personnes qu’ils croiseront et d’autres iront tout simplement confronter la personne à sa trahison. Ce stade peut durer plus ou moins longtemps, mais l’âge et la maturité font que la colère s’estompe assez rapidement pour laisser place à un autre stade.

La tristesse

Si l’on ressent de la tristesse après une trahison c’est que cette personne nous a été proche à un moment donné. Que nous pensions partager les mêmes valeurs, et qu’il y avait une certaine réciprocité dans les comportements, les discussions, le bien-être ensemble. Ce n’est plus dans le ventre qu’on ressent une drôle de sensation mais dans le cœur. Les expressions recevoir un coup de poignard dans le cœur (ou dans le dos) peuvent bien illustrer cette sensation. On fait face à l’incompréhension du comportement de l’autre face à notre comportement personnel, et elle est souvent accompagnée de larmes.

La remise en question

Après avoir passé les stades de la colère et de la tristesse, pour les personnes qui s’interrogent un tant soi peu sur leurs comportements, on se remet en question. On se donne une part de responsabilité face à la trahison que nous avons subi, certaines fois, et d’autres fois on explique le comportement de l’autre par ce qu’il ou elle est entrain de vivre. On trouve des excuses et on se demande si oui ou non on a été trop radical et si oui ou non on doit pardonner. Dans les deux cas, pour le voir, il faut avoir atteint un certain niveau de psychologie et de compréhension d’autrui. Pour la suite, le niveau de gentillesse fera la différence…

Le pardon et le lâcher prise

Enfin arrive la question du pardon. Pardonner ou pas ce que l’on nous a fait ? Plus d’une fois on se pose la question tout au long de notre vie. Pardonner oui, mais combien de fois et sous quelles conditions? Pardonner est la meilleure des choses à faire, me semble-t-il, même si cela ne va pas de soi et que cela ne vient pas tout de suite. Pardonner ne veut pas dire qu’il est nécessaire de garder la personne qui nous a trahi dans notre vie. Pardonner c’est simplement vouloir avancer, arrêter de ruminer ce que l’on nous a fait et passer à autre chose. Pardonner c’est pouvoir vivre en paix avec soi-même, peu importe le sort réservé à la personne qui nous a trahi. Pardonner nous fait lâcher prise, nous libère de la rancœur accumulée.

J’aime à croire que les gens que l’on rencontre, les situations auxquelles nous devons faire face ne sont pas dues au hasard et qu’une partie d’elles sont peut-être même inconsciemment provoquées. Après tout, on dit que la vie nous renvoit la même leçon, tant que l’on ne l’a pas apprise et comprise correctement. La vie est donc la meilleure école. Se venger ne sert à rien. Qui sème, récolte. Le bon comme le mauvais. On ne pourra jamais empêcher les gens de nous trahir, en revanche nous avons le pouvoir d’agir autrement et de décider pour notre propre bien, de ne pas se faire répéter certaines situations. Pour grandir, pour mûrir.

Qu’en pensez vous? Et vous, comment réagissez vous face à une trahison?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s