Qui sont les Finlandais (suite)

Comme le premier article a eu un fort succès, voici un deuxième article (et sûrement pas le dernier) sur ma description personnelle du peuple finlandais.

« Venez comme vous êtes »

Aux premiers abords, les Finlandais peuvent paraître froids et réservés. Ils ne parleront pas pour ne rien dire, ils aiment beaucoup le silence. Donc pas de blabla mais par contre ils se comporteront de façon telle que vous vous sentirez comme chez vous. Ils vous accueilleront comme vous êtes, sans chichis, vous présenteront une table remplis de plats et de boissons et vous apporteront tout le confort requis pour passer un bon séjour. Le clivage qui revient souvent avec ce comportement qui peut sembler distant, est que si vous connaissez un Finlandais depuis quelques heures, et que vous n’échangiez que quelques mots, il n’y aura par la suite aucun problème pour que vous soyez invité à partager une séance de sauna dans le plus simple appareil…

Le Finlandais et le Sauna

En parlant de sauna, je ne sais pas pourquoi je ne l’ai pas évoqué avant, mais en même temps cela me semble tellement évident : les Finlandais ne peuvent pas vivre sans sauna. Le sauna est une obligation hebdomadaire chez les Finlandais. Vous en trouverez partout, que vous habitiez en maison ou dans des immeubles, il y aura un sauna à disposition pour ses habitants. C’est un rituel de passage où l’on se purifie physiquement et spirituellement, été comme hiver tout en refaisant le monde avec les gens qui nous

sauna

accompagnent. Auparavant, les femmes avaient l’habitude d’y accoucher et lors d’un décès dans une famille, le corps y était lavé. Bébés, enfants, ados, adultes, personnes âgées, tout le monde y passe. Ils avaient même inventé une compétition : celui qui reste le plus longtemps dans le sauna dans une chaleur extrême gagne. Mais suite à un décès en 2010, la compétition a pris fin…

La forêt et les lacs

La Finlande est le pays des 100 000 lacs, et où que vous vous trouviez, la forêt n’est jamais loin. Le Finlandais ne peut vivre sans forêt, il y va skier l’hiver, courir et marcher l’été. Il y récolte des champignons à l’automne, des myrtilles et des groseilles l’été ou bien

Renne-dans-neige01-900x900C

encore chasse l’élan et le renne tout au long de l’année. Quant aux lacs, ils y vont pêcher et nager (été comme hiver) et aussi naviguer. J’habite moi-même à la campagne et la forêt se trouve pas plus loin de 500 m de chez moi. Dans ma période conflictuelle et un peu rebelle avec ma famille, ma grand-mère me disait toujours : « Sors te calmer. Va faire un tour en forêt ». Alors à 14-15 ans je partais toute seule pendant une heure ou deux, et vous savez quoi ? Je revenais à la maison complètement calmée. La nature, je vous le garantis est bien plus efficace que toute pilule pour calmer ses pensées, sa colère et ses angoisses.

Littérature : imagination – humour noir – réalisme

Les « Moomins » vous disent-ils quelques choses ? Tove Jansson est à l’origine de leur création. Toute une famille de trolls ressemblant à des hippopotames (selon Wikipedia) et

moomin_by_tibbsuk-d7dobf1
Moomins

amis (humains et autres créatures) vivant en harmonie dans la nature du Golfe de Finlande. Ils sont connus mondialement et en plus des livres, une longue série de dessins animés rediffusés partout dans le monde (j’avais droit à un épisode quotidien étant petite), des produits dérivés et même un parc d’attraction leur a été dédié.

L’écrivain Arto Paasilinna est peut être l’auteur le plus connu et le plus décalé des auteurs Finlandais. Ses histoires rocambolesques se déroulent en Finlande et reprennent tous les aspects de la culture finlandaise. Humour très noir et fort pouvoir de dérision, vous passez un super moment à lire les aventures de ces Finlandais chez eux. « Petits suicides entre amis » est le parfait exemple de la folie narrative d’Arto Passilinna, où comment des finlandais venant de tout le pays ont un objectif en commun : se suicider. Ils décident alors de faire un périple tous ensemble en bus à travers le pays afin de mener à bien leur souhait le plus cher…

Plus récemment, Sofi Oksanen est une auteure féministe et chroniqueuse dans la presse finlandaise. Elle a notamment écrit Les Vaches de Staline et Purge. Elle a reçu l’European Book Prize et le prix Femina en France pour ce dernier. Le roman est cru, dur, mais tellement juste sur la condition des femmes en Estonie au temps de l’URSS.

Plus d’info : https://finland.fi/fr/culture/top-10-vos-livres-finlandais-preferes/

Inventeurs du Mölkky

Mölkky-2

Connaissez-vous le Mölkky ? Ce jeu d’adresse de quilles numérotées en bois qui se joue en plein air où il faut marquer 50 points ? Et bien ce sont les Finlandais qui l’ont inventé. 10 ans en arrière, mon oncle qui habite Lahti, ville d’origine du Mölkky m’avait emmené à une compétition et m’a fait jouer en équipe à ce jeu que je trouvais sympa. Et maintenant il se joue un peu partout en Europe dès que les beaux jours arrivent, et notamment à Paris derrière certaines terrasses de café.

Et forcément il reste encore des thèmes à aborder…

Tout cela dans un prochain article :).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s