Le pouvoir de l’uniforme – L’habit fait-il le moine?

L’uniforme dans un milieu professionnel est souvent la source de beaucoup de fantasmes.

Pour nous les femmes, nous penserons aux militaires, aux pompiers, aux gendarmes ou encore aux chirurgiens. L’uniforme renvoie à l’homme viril, fort, autoritaire, guérisseur et protecteur qu’on aimerait peut être voir un peu plus autour de nous.

Quant à vous les hommes, si on vous dit uniforme, vous penserez infirmières, hôtesses de l’air, étudiantes en jupes plissées, ou encore serveuses. L’uniforme renvoie alors à la femme maternelle, sexy, naïve (docile ?), et compréhensive, que vous aimeriez peut être aussi voir un peu plus autour de vous également.

J’arrête ici les clichés, car ce qui vaut pour les femmes, vaut aussi pour les hommes aujourd’hui. L’uniforme est sujet à fantasmes qu’il soit masculin ou féminin mais il ne sert pas qu’à ça. Et en dessous, se trouvent des hommes et des femmes comme vous et moi. Alors quels pouvoirs peuvent-ils bien avoir?

Sa fonction première est bien sûr de protéger le corps et/ou les vêtements, rien d’exceptionnel jusque-là.  Ensuite, porté un uniforme similaire à d’autre personnes, renforce la cohésion de groupe en mettant chacun sur un pied d’égalité, on fait partie alors d’une équipe. De la même façon, il permet au contraire de donner une visibilité à une certaine hiérarchie existante. Puis pour tous les métiers d’ordre public, il a pour objectif d’être reconnu à la fois entre ses pairs, mais aussi et surtout du public. Il instaure dans la majorité des cas une forme de respect. Enfin, sur une fonction beaucoup moins rationnelle, il a  pour effet d’augmenter le charisme.

L’uniforme permet de se donner une constance, une autorité qu’on ne posséderait pas si l’on ne le porterait pas.

Il a de multiples pouvoirs, mais ne reflète pas forcément la vérité ce celui /celle qui le porte.

Comment cela se passe dans les autres milieux professionnels où l’on ne le porte pas ? Sans uniforme on fait quand même vite la différence entre les responsables et les non responsables : costume/tailleur ou pas de costume/tailleur. Plus on est habillé, plus on est censé avoir des responsabilités et des compétences. Mais ce n’est pas parce qu’un responsable porte un costume Hugo Boss qu’il est compétent, il a juste l’argent pour pouvoir se l’acheter et la volonté de le montrer. L’habit ne fait pas moine, mais il y contribue à en donner l’image.

Mais pourquoi faire tout un article sur les uniformes ? Et bien pour se poser la question suivante : Serait-il judicieux de l’instaurer à l’école ? Car nous commençons tous notre vie active par là.

classroom-2787754_960_720

L’uniforme est obligatoire dans nombre d’écoles privées. Ecoles privées dit par défaut, que les parents possèdent les moyens suffisant de payer une éducation hors de prix pour leurs enfants. Alors pourquoi ne pas les laisser porter les derniers vêtements et accessoires achetés chez Gucci, Chanel ou Dior ? Ce sont de ces écoles dont sortent nos élites actuelles. Ces élites deviennent entre autre, les personnes qui nous dirigent, dirigent les grandes entreprises, se construisent des réseaux puissants et souvent ont démarré par une scolarité où tout le monde était habillé de la même manière. Un peu comme si dès le début, il leur était imposé une égalité des chances par l’apparence.

Alors que les écoles publiques, quant à elle, ont seulement instauré des codes vestimentaires. Les vêtements sont à la charge des parents, qui, en toute logique possède moins les moyens que les parents des écoles privées. Alors bien sûr, de ces écoles sortent des personnes aux multiples possibilités, mais avec un désavantage par rapport aux autres, le manque de moyens. Avoir de l’argent ouvre et ouvrira toujours plus de portes que le manque d’argent. C’est juste une réalité.

Qui se rappelle de son envie pour les Air-max d’un tel ou une telle dans la cours de l’école ? Qui se rappelle d’être rentré à la maison avec le pantalon troué ou la chemise tâchée ? Qui se rappelle se sentir exclu d’un groupe car vous ne possédiez pas telle ou telle marque ?

Tout démarre à l’école. Compétition, intégration, exclusion, confiance en soi, jalousie, envie…

L’instauration de l’uniforme obligatoire à l’école pourrait-il donc apporter d’autres valeurs d’ordre sociales aux nouvelles générations?

Comme celle de ne pas juger sur les apparences ou sur ce que l’on possède. D’évoluer dans un climat d’égalité, d’intégration, de tolérance et de cohésion de groupe. Nous sommes tous condamnés à vivre et à évoluer en groupe après tout. Nous sommes tous nés de la même manière et nous voulons tous devenir adulte dans les meilleures conditions possible. Alors même si l’éducation se révèle être différente si l’on possède ou non de l’argent, le vivre ensemble est et restera commun à tous les types d’établissements, à tous les types d’écoliers. Alors porter tous la même chose, sans distinction, aiderait peut être à nous mettre sur un pied d’égalité dès notre plus jeune âge et peut être à construire un nouveau monde ? En plus de mettre du beurre dans les épinards dans les budgets des familles où les moyens sont restreints.

Qu’en pensez-vous ?

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s