Qui sont les Finlandais?

Je suis, comme beaucoup d’entre vous le savent, moitié française et moitié finlandaise. J’ai passé la majeure partie de ma vie en France, mais je suis très attachée à la Finlande. Un peu comme si je ne savais pas trop quel pays choisir. Mais comme tous les enfants avec une double culture, nous n’avons au final pas à choisir l’une d’elle mais juste à prendre de ces deux cultures le plus possible car elles font de nous ce que nous sommes.

Qui sont donc ces Finlandais ?

Les Finlandais, petit peuple habitant un pays où la densité de population ne dépasse pas les 16 habitants au km² sont à l’évidence des personnes aimant l’espace mais pas seulement.

Entre humilité et fatalité

Les Finlandais sont des gens fatalistes et humbles. Ces deux traits peuvent s’expliquer de par leur Histoire, cela ne fait que 100 ans que ce pays existe. Entre domination suédoise et soviétique c’est seulement  le 6 décembre 1917 qu’a été déclarée l’indépendance de la Finlande.

Le fatalisme finlandais provient en grande partie de la religion: ils sont protestants – luthériens. Cette religion prône la confiance en Dieu et non sa crainte, les résultats d’une vie prospère par le travail et non par les donations, et être seul responsable devant Dieu de son sort via ses actes et son comportement avec autrui. L’adage on n’a rien sans rien peut résumer beaucoup le quotidien du Finlandais. Par conséquent ils ne sont pas du tout réfractaires au changement, ils l’acceptent facilement car ils trouvent souvent une explication logique à celui-ci. Et si toutefois vous voyez un jour des Finlandais dans la rue pour manifester, c’est que quelque chose de très important est entrain de se tramer.

La-Finlande-reine-des-escapades-sauvages

Le climat fait également de ce peuple, un peuple humble. Car passer de -20 degrés en hiver à plus de 25-30 degrés en été, ils ont tout simplement compris qu’ils ne pouvaient pas lutter. L’obscurité en continue de l’hiver vient remplacer les nuits blanches de l’été et entre temps viennent s’insérer le printemps et l’automne. Et pour pouvoir vivre en harmonie ils s’adaptent à ces changements tout au long de l’année, respectent cette nature au tempérament si fort et tentent de l’apprivoiser de la meilleure manière possible. Ce qui se voit tout de suite quand on se balade un peu à travers le pays et la météo est un des sujets de discussion favoris des Finlandais.

Finlande hiver

Travailleurs et innovateurs

Petit peuple de 5,5 millions d’habitants, les Finlandais sont pourtant connus et reconnus pour leur travail. Personnellement, le fait d’avoir un nom finlandais et une totale double culture m’a toujours aidé à obtenir des postes dans ma courte vie active. Les entreprises qui sont connues de par le monde sont les suivantes : Nokia (télécommunication), Kone (ascenseurs), Marimekko (mode), Finnair (compagnie aérienne), Neste (énergie)…

Ils sont curieux, aiment voyager (notamment pour fuir le noir de l’hiver) et ont mis en place un système d’éducation performant et reconnu dans le monde (5ème système le plus performant au niveau mondial en 2017).

Les 20 particularités du système éducatif finlandais

Donc oui, ils sont peu, mais ils sont performants et innovants. Encore une fois, peut être que de devoir vivre la moitié de l’année avec autant d’obscurité, leur permettent de prendre un temps de qualité pour réfléchir et améliorer d’une manière effective leur existence ?

Buveurs de café et mangeurs de glaces

Les finlandais sont les premiers buveurs de café au monde, soit 12kg par an par habitant. Et oui, il faut bien de l’énergie pour lutter contre le froid et le noir… La Suisse se retrouve en 7ème position avec 7,9 kg par habitant et la France en 19ème position avec 5,4 kg par habitant, pour pouvoir situer un peu les différences. Quant aux glaces, les Finlandais sont numéro 1 en Europe et consomment 14 litres par an et par habitant. Et oui, il peut faire chaud en été… Encore une fois, le Finlandais sait s’adapter.

Les Finlandais et l’alcool

Moins drôle mais tout aussi révélateur est la consommation d’alcool. Qui dit climat rude, luminosité absente dit dépression et dit souvent alcool. Quasi toutes les familles sont vodkatouchées par ce fléau. Plus jeune je m’étonnais toujours de voir des gens complètement soûls dans les bars en plein milieu de l’après –midi. Ou des amis à moi qui dès le vendredi soir ne pensaient qu’à boire pour faire passer le week-end. Le phénomène qui est d’ailleurs devenu viral est l’expression kalsarikänni, concept qui demande seulement d’être seul chez soi et de boire un coup en sous-vêtements. Cela en dit long sur la culture de l’alcool en Finlande.

Le Kalsarikänni décrit par Madmoizelle

Et en fait, je pensais qu’un article suffirait pour décrire ce peuple que j’aime tant, mais je vais devoir en faire un deuxième (ou même un troisième ?) pour traiter les autres aspects tout aussi important.

Suite au prochain épisode 😉

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s