L’amour est une course

L’amour c’est comme un marathon ou une autre course de longue distance. La distance importe peu, mais c’est plutôt la manière dont on la court qui compte.

Nous partons tous avec une préparation différente, que cela soit pour courir ou pour aimer. Certains se prépareront en regardant des exemples réels autour d’eux : amis, parents, collègues. D’autres écouteront ce que les médias (magazines, réseaux sociaux, télévision et internet) recommandent, « trouvent normal » pour faire et finir une course, faire et concrétiser un amour.

Mais pourquoi avons-nous ce besoin constant de suivre des exemples ? Pour se rassurer ? Pour faire pareil ?

Certains auront du cardio, ou une grande tolérance à la frustration, et pourront courir, aimer, longtemps. Certains démarreront vite, sentiront leurs corps en ébullition, mais ne franchiront pas forcément la ligne d’arrivée au même rythme que celui de la ligne de départ. En général ils ne la franchissent d’ailleurs pas du tout. D’autres commenceront doucement, prendront leur temps pour être sûr de ne pas avoir de points de côté, et d’arriver à la ligne d’arrivée avec la sensation de ne pas s’être abîmer. D’autres encore choisiront de faire des pauses ou des « break », de reprendre leur souffle pour mieux repartir. Enfin d’autres se ravitailleront en chemin mais n’arrêteront pas pour autant de courir.

Il y a autant de courses possibles, que d’histoires d’amour possibles.

Nous sommes tous capable de courir ou d’aimer d’une manière ou d’une autre.

La première grande différence qui nous sépare c’est si oui ou non, on souhaite prendre le risque. On le prendra tous un moment donné ou à un autre, mais avec quelle intensité ? Quelle énergie ? Et combien de fois ?

Et la deuxième, essentielle, est si oui ou non, on se promet de ne pas abandonner en cours de route peu importe les obstacles et maux rencontrés pendant l’effort, afin d’arriver heureux et en paix, à destination.

Mais le principal à comprendre et à accepter, c’est que la personne en face n’a pas eu le même entrainement que nous, la même préparation. Que nous ne sommes pas non plus à notre première course, et qui sait combien il y en a eu avant nous ?

Arrêtons donc de chercher à expliquer nos comportements en amour ou encore même de l’approbation de nos entourages. Comme la course, si on a envie d’y aller, on y va. Comme la course, c’est une histoire qui ne regarde que nous. C’est dans la tête, c’est dans le corps, c’est dans le cœur.

L’amour, c’est ce qui nous donne la sensation d’être vivant. Comme la course, cela fait parler notre corps, donne de l’adrénaline et si on a de la chance, nous prépare à bien vieillir.

Alors pourquoi ne pas s’écouter, y aller, et juste voir, jusqu’où on peut aller ?

2 commentaires sur “L’amour est une course

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s